2011-2017 livre – film

La terre, l’argile et l’homme

Tout a commencé en Inde, pendant une visite au Museum of Man à Bhopal. C’était en 2008 et Claude Presset était en tournage avec Louk Vreeswijk pour le film Voyages d’argile qui faisait partie du projet 1001 bols. Au musée ils découvrent un grenier traditionnel de la tribu Gond dont les murs racontent en bas-reliefs de terre crue des scènes du mythe Gond de la création du monde à partir de l’argile. Cette découverte est le germe d’un nouveau projet de dialogue céramique autour de l’argile dans les mythes et dans la création artistique.

Bien d’autres sociétés traditionnelles ont des récits de la création du monde, du premier homme et de la première femme par des dieux, des entités mythiques ou ancestrales. Dans ces récits aussi, l’argile est la matière dont les dieux se servent pour accomplir leur œuvre. Puis l’homme devient créateur à son tour, en grande partie grâce à cette même matière. Depuis lors, l’argile a joué, et joue encore, un rôle majeur dans le développement de l’esprit humain à travers l’expression artistique. C’est ce rôle que notre projet a entrepris d’explorer.

Grenier à grains du peuple Gond au Museum of Man, Bhopal, Inde

L’artiste Gond, Pyarelal, raconte le mythe Gond de la création du monde

Un film et un livre

Dans Argiles vives l’image et le texte sont indissociables. Ensemble, ils nous font voyager dans le temps et dans l’espace à la rencontre de personnes et de lieux qui nous révèlent le lien privilégié que l’homme entretient depuis toujours avec l’argile. Ce voyage passe par de nombreux pays et de nombreuses traditions, par des époques allant de la formation de la terre jusqu’au présent.

Le film réalisé par Louk Vreeswijk nous accompagne dans un périple historique et culturel qui commence dans des sites préhistoriques en France et en Australie où les peintures rupestres témoignent de la naissance de l’art ; un itinéraire qui passe par la Nouvelle Zélande et l’Inde où des conteurs et conteuses locaux nous font entendre leurs récits traditionnels des origines du monde et de l’humanité ; un voyage plein de rencontres de potiers, potières, céramistes et peintres en France, en Grèce, en Inde et en Australie. Au cours de ce périple nous voyons quelques unes des multiples formes que l’argile a prises, naturelles, artistiques et culturelles, au cours de son histoire et nous entendons encore d’autres récits autour de ses étonnantes transformations.

Voir un extrait du DVD :

Theodora Chorafas dans son cocon d’argile, Egine, Grèce

Louk Vreeswijk filme un serpent arc-en-ciel, Terre d’Arnhem, Australie

Le livre nous conduit, en 6 chapitres, des origines géologiques de l’argile à la création artistique actuelle. Dans ses pages richement illustrées, des artistes et des spécialistes dans les domaines de la géologie, la céramique, l’anthropologie, l’histoire et l’histoire de l’art partagent avec nous leur savoir et leur expérience des multiples aspects de l’argile.

1. Elizabeth Lambercy nous apprend de quoi l’argile est faite, comment elle se forme et quelle est son importance pour la vie terrestre.

2. Jean-Marie Triat et Jean Girel nous relatent les premiers usages, aux temps préhistoriques, des deux qualités principales de l’argile, la couleur et la plasticité.

3. Louk Vreeswijk explore le thème de l’argile dans les récits de la création du monde et de l’homme dans les traditions orales et écrites.

4. Paul S.C. Taçon étudie les thèmes mythologiques dans la peinture rupestre et la peinture sur écorce des Aborigènes d’Australie et la transmission chez ces peuples à travers les générations.

5.Claude Albana Presset puise dans ses souvenirs de céramiste voyageuse pour illustrer, avec sept petites histoires, la diversité des argiles.

6.Six créateurs, deux artistes aborigènes d’Australie et quatre céramistes européens, présentent par le texte et l’image la motivation et la pratique de leur travail avec l’argile.